Le lait maternel est ce qu'il y a de mieux pour votre bébé.

Santé Canada, la Société canadienne de pédiatrie et les Diététistes du Canada recommandent l'allaitement exclusif pendant les 6 premiers mois et la poursuite de l'allaitement jusqu’à 2 ans ou plus, accompagné d’aliments complémentaires appropriés.

Je comprends

Information sur la COVID-19 : Cliquez ici

Accueil / J’allaite / Allaitement et préparations pour nourrissons / Sevrage allaitement

Comment sevrer votre bébé de l’allaitement

Le sevrage de l’allaitement est une étape normale dans le développement de votre bébé. Mais cette période s’accompagne souvent pour la mère d’émotions contradictoires. C’est tout à fait normal. Tout au long du processus de sevrage, n’oubliez pas de rester proche de votre bébé. Réconfortez-le et câlinez-le comme avant. Vous ressortirez du sevrage aussi proche de votre bébé que vous l’étiez avant.

Bien sûr, plus vous allaiterez votre bébé longtemps, plus il en retirera de bienfaits pour sa santé. Toutefois, tôt ou tard, vous devrez le sevrer de l’allaitement. Rappelez-vous que c’est à vous de décider de ce moment. Vous et votre bébé êtes les seules personnes concernées par cette décision. Le sevrage doit se faire de façon naturelle et sans aucune pression.

Lorsque vous aurez décidé de ne plus allaiter (par choix personnel ou parce que l’allaitement ne fonctionne pas), suivez les conseils pratiques ci-dessous, approuvés par des mamans, afin que cette transition se fasse en douceur.

Rappelez-vous qu’il n’y a aucune pression. Allez-y graduellement et donnez-vous le temps de vous adapter physiquement et émotionnellement. Pensez également à l’état d’esprit de votre bébé. Il va devoir s’habituer à quelque chose de nouveau. Pour commencer, choisissez un moment de la journée où il n’a généralement pas faim. Il aura alors plus de patience pour explorer de nouvelles saveurs.

Voici quelques conseils pour sevrer votre bébé de l’allaitement

  • Commencez par remplacer un boire par jour par une préparation. Attendez une semaine avant de remplacer un autre boire.
  • Continuez à ne pas toujours donner le même sein en premier.
  • Pendant le processus de sevrage, si vos seins sont gonflés, sensibles et douloureux, couvrez-les d’un peu de lait ou appliquez une compresse froide là où vous avez mal pour soulager l’enflure.
  • Vous pouvez aussi prendre des analgésiques en vente libre comme de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène.

Comment savoir si un canal lactifère est bloqué? Particulièrement lors d’un sevrage rapide, vérifiez régulièrement si vos seins présentent une région dure et sensible de la taille d’un pois. Ne vous inquiétez pas si cela vous arrive : ce désagrément n’est pas rare et peut être facilement traité à la maison. Il suffit d’effectuer un léger mouvement de frottement du sein vers l’extérieur jusqu’à ce que la douleur disparaisse. Si la douleur est trop pénible, consultez immédiatement votre médecin ou votre conseillère en allaitement.

Si votre bébé n’a jamais bu au biberon auparavant ni goûté à une préparation pour nourrissons, cela fait deux changements pour lui. Commencez par lui offrir du lait maternel dans le biberon au moment de la journée où il boit le moins. Une fois qu’il est à l’aise avec le biberon, donnez-lui une préparation pour nourrissons. Les bébés n’aiment pas beaucoup le changement (ils préfèrent la routine) et cette approche peut aider à faire la transition en douceur.

Référence :

Société canadienne de pédiatrie. Soins de nos enfants — Le sevrage de votre bébé. 2013.
Similac Mom Callout

SIMILAC® MOM

peut vous aider à obtenir l'énergie et les nutriments dont vous avez besoin durant l'allaitement.

Découvrez